Photo montrant 2 jeunes femmes en train de danser
Le duo Pauline Sonnic et Nolwenn Ferry de la compagnie C'Hoari

Tsef Zon(e) extended / Compagnie C'Hoari + les élèves

Danse Mise à jour le 24/05/2024
Le Vendredi 31 mai 2024 de 18:00 à 18:30
  • Les Ateliers des Capucins
Handicap moteur
Handicap moteur

Handicap moteur

Photo montrant 2 jeunes femmes en train de danser
Le duo Pauline Sonnic et Nolwenn Ferry de la compagnie C'Hoari

La compagnie C’hoari, portée par les bretonnes Pauline Sonnic et Nolwenn Ferry, invite les élèves de la classe préparatoire à l'enseignement supérieur (CPES) danse du conservatoire à rayonnement régional de Brest à revisiter leur duo Tsef Zon(e) pour en créer une version augmentée, en groupe.

C’est en vivant l’expérience du Fest-Noz que Pauline Sonnic et Nolwenn Ferry ont créé cette pièce, en observant les pas de danse et surtout la relation entre les interprètes. L’ambiance festive et conviviale de ces soirées insuffle aux danseuses le fil conducteur de la pièce : tout d’abord la rencontre, l’appréhension de l’autre, la prise de contact, la transmission, puis l’amusement, le partage, la transe.

Entrée libre

Issues toutes les deux de la danse contemporaine, Pauline Sonnic et Nolwenn Ferry, se rencontrent lors de leur formation au CNDC d’Angers. Au cours de cette formation riche de diversités culturelles, les jeunes danseuses venues de Bretagne, s’interrogent sur leur héritage culturel Breton.

Pauline, 100% pur beurre et Nolwenn à demi-sel avec la Lorraine, ressentent le besoin, après deux ans de créations et de découvertes du patrimoine de la danse contemporaine, d’explorer le patrimoine culturel et traditionnel de leur région.

Cet intérêt pour les traditions Bretonnes leur permet de questionner plus largement des aspects sociaux-culturels d’hier et d’aujourd’hui. A travers le mouvement, elles s’intéressent à ce qui rassemble les gens, à ce qui crée la rencontre et ce qui la nourrit. En 2019, elles ont créé leur première pièce, Tsef Zon(e). Un duo iodé et énergique autour du Fest-noz, dans lequel elles revisitent les codes et les valeurs de ces rassemblements festifs. Elles nourrissent leur danse par leurs observations, leurs rencontres et leurs expériences. Grâce à leur personnalité à la fois singulière et complémentaire, elles souhaitent partager leur univers dans une atmosphère festive et populaire.

Pauline et Nolwenn considèrent toute nouvelle création comme une aventure, un chemin vers une danse accessible au plus grand nombre, peu importe les générations, peu importe les classes sociales. Leur démarche est d’aller à la rencontre d’un public « hors-norme ». Danser dans les bars, en voilà une drôle d’idée. Leur désir à toutes les deux, est de créer du lien, de faire un pont entre la danse contemporaine et la vie quotidienne. Le Fest-noz dans un premier temps, maintenant les voici dans les bars. Après le confinement, elles ont créé D-liés, une pièce de 10 minutes qu’elles ont joué au milieu des terrasses de café du pays de Lorient et qui s’inscrira dans les impromptus proposés.

En savoir plus sur la compagnie C'hoari

Cette formation prépare les élèves aux concours d’entrée dans l'enseignement supérieur (formation artistique, pédagogique, etc...). À Brest, la CPES est ouverte en spécialité danse classique, jazz ou contemporaine (agréée). Elle confère le statut étudiant. Le cycle dure 2 ans en moyenne. Les études sont organisées sous forme de cours hebdomadaires, stages et sessions de travail possiblement pendant les week-ends et vacances scolaires.

En savoir plus sur la CPES

Que faire ?