Musique, Recrutement, Théâtre

Quatre nouvelles enseignantes au conservatoire !

Mis en ligne le

Le conservatoire accueille Laure Ramon en alto et orchestre de chambre 3e cycle, Tomoko Uemura en flûte traversière et traverso, Ida Hertu en théâtre et Emmanuelle Werchowski en piano et accompagnement de la danse.

Les nouvelles collègues ont été présentées à l'ensemble des équipes pédagogiques et administratives lors du séminaire de rentrée les 2 et 3 septembre dernier. L'occasion de prendre la température, s'accorder et démarrer cette rentrée à l'unisson. Bienvenue à elles !

Laure Ramon, alto et orchestre de chambre 3e cycle

Photo de Laure Ramon, professeur d'alto tenant son instrument et le regardant en souriantElle succède à Jean-Philippe Brun qui a fait valoir ses droits à la retraite. Après des débuts en violoncelle, elle étudie le violon et obtient son diplôme d’études musicales (DEM) au conservatoire à rayonnement départemental de Montauban. Elle découvre l’alto qui, pour elle, combine merveilleusement le violon et le son chaleureux du violoncelle. Elle obtient son DEM en spécialité alto au conservatoire à rayonnement régional de Toulouse. Elle poursuit ses études à l’Académie Sibelius d’Helsinki (Finlande), où elle obtient un master d’interprétation et de pédagogie.

Avant Brest, elle enseigne le violon au conservatoire de Montauban et l’alto à Helsinki, où elle a eu l’occasion par ailleurs de jouer au sein de l’opéra national. Son goût pour la musique de chambre lui a permis de jouer avec des personnalités comme Ralf Gothóni, Kyoko Hashimoto ou encore Schmuel Ashkenasi. L’improvisation et la dynamique de groupe sont des notions au centre de son approche pédagogique et elle se plaît dans les projets multidisciplinaires: « Tout se soutient. En art, tout peut devenir nourriture » dit-elle.
 
Elle travaille également pour une compagnie finlandaise à la création d’une une application numérique sur le modèle d’un jeu vidéo, visant à aider les jeunes altistes et violonistes à travailler leur instrument.

Tomoko Uemura, flûte traversière et traverso

Photo de Uemura Tomoko, pofesseure de flûte traversière tenant son instrument entre les mainsElle succède à Florence Berron qui a fait valoir ses droits à la retraite. Tomoko Uemura commence le piano à l’âge de 4 ans puis la flûte traversière à Fukuoka au Japon. Elle se perfectionne en France sous l'enseignement de professeurs renommés tels que Céline Nessi, Gionata Sgambaro, Gladys Bouchet, Pierre Dumail et Delphine Leroy.

Professeure de flûte traversière diplômée d'État, également formée à la méthode Martenot, elle se questionne au quotidien sur la pédagogie mettant au centre le développement de l'autonomie et de liberté d'expression. Elle enseigne depuis plusieurs années en Bretagne au sein de différents établissements en Bretagne et participe à des jurys et master classes.

La maîtrise de différentes flûtes (flûte traversière, traverso et piccolo), lui permet d'intégrer régulièrement des orchestres prestigieux européens et de se produire en musique de chambre. Elle est notamment nommée flûtiste principale pour la comédie musicale "Le Fantôme de l'Opéra" au théâtre Mogador à Paris en 2016. Elle participe activement à des collaborations avec des artistes venant d'univers riches et variés tels que le théâtre, la musique du monde et actuelle, la calligraphie...

Ida Hertu, Théâtre

Photo d'Ida Hertu, professeur de théâtre en mode portraitComédienne et metteuse en scène, elle a notamment travaillé sous la direction de Maurizio di Mattia (Rome et New York), Bruno Carlucci (Lyon), Jean Pierre Dupuy et Dominique Nugues à Caen, Emmanuel Montfort, Geoffroy Mathieu, Emerik Guezou, Steeve Brudey, Charlie Windelschmit à Brest, et a joué dans « Soubresaut »de François Tanguy au théâtre du Radeau.
 
En 2019, elle intervient sur « L’Idôle Hôtel », 4e création du dispositif Ressorts initié par le théâtre du Grain. Elle a mis en scène des textes comme Marat-Sade de Peter Weiss, L’atelier volant de Novarina, Novecento de Barrico... Ida Hertu est l’artiste référente au théâtre du Grain depuis 3 ans. Elle a conçu et mise en scène, cette année, la 3e édition de Défi Éloquence.

En parallèle du travail de plateau, elle mène de nombreux ateliers de théâtre en direction de divers publics : milieu scolaire, carcéral (Melun, Nanterre, Rennes), hospitalier.

Emmanuelle Werchowski, piano et accompagnement de la danse

Photo d'Emmanuelle Werchowski prise en extérieur en mode portrat devant l'entrée de l'école des beaux-artsElle succède à Marie-Paule Jézéquel pour l'enseignement du piano qui a fait valoir ses droits à la retraite. Après s’être formée au conservatoire à rayonnement régional de Grenoble, elle devient accompagnatrice de cours de danse contemporaine et d'élèves chanteurs. Elle s'installe ensuite à Bruxelles où elle pratique assidûment l'improvisation libre en performance avec de nombreux danseurs et musiciens de renom.

De retour en France, en 2001, elle s'installe en Bretagne. À Rennes, elle intervient auprès du centre de danse Mouvances sur des cours d’éveil et initiation. Elle travaille sur des ateliers de création sonore auprès de détenus avec la Maison d’arrêt et auprès de personnes en réinsertion avec l’association Danse à tous les étages.  Elle intervient également auprès du Pont supérieur danse sur des ateliers d’improvisation. Titulaire depuis 2020 d’un diplôme d’état spécialité accompagnement de la danse, elle intervient auprès du conservatoire à rayonnement régional de Nantes puis au conservatoire à rayonnement départemental de Saint-Brieuc avant d’être recrutée à Brest.

Pianiste concertiste, improvisatrice, elle mène sa carrière avec de nombreuses collaborations et projets actuels : Les farouches Bretons, Le collectif Les Arènes, trio avec le trompettiste Nicolas Souchal et le guitariste plasticien Nicolas Desmarchelier, parmi d'autres. Elle organise également des concerts avec l’association Zéro stock dont elle est directrice artistique.

Renseignements conservatoire / 02 98 00 89 99 / conservatoire-de-musique@brest-metropole.fr