Portrait

Portrait : Élodie Bouleftour, enseignante en flûte à bec et formation musicale "musique ancienne"

Mis en ligne le

Tous les mois, découvrez le portrait d'un agent du conservatoire (personnel enseignant, administratif ou technique).

C'est du côté de l'équipe pédagogique que la série de portraits continue avec Élodie Bouleftour, enseignante en flûte à bec et en formation musicale "musique ancienne".

Quelles sont tes missions ?

La flûte à bec

J’accueille des enfants dès l’âge de 6 ans et j’ai aussi des adultes en cours. En pratique instrumentale, le lien, la relation de confiance sont essentiels. J’adapte la pédagogie en fonction de la personnalité, du caractère de chacun. Au cours de l’apprentissage les élèves abordent les différentes flûtes baroques puis la flûte Renaissance (plus ancienne) à partir du 2e cycle. J’ai également constitué un consort de flûtes. C’est un ensemble où l’on pratique exclusivement la flûte Renaissance, une flûte d’ailleurs faite pour jouer ensemble.

La formation musicale (FM) « musique ancienne »

Je propose la FM « musique ancienne » à partir du niveau équivalent au début 2e cycle de FM générale. Cela permet aux élèves de créer du lien avec leur pratique instrumentale dans l’esthétique de la musique ancienne. On utilise les mêmes pratiques qu’en FM générale (chant, instrument, rapport à l’écrit, etc.) en intégrant des spécificités liées aux musiques anciennes. Les élèves travaillent sur des fac-similés et s’habituent à la lecture sur clefs anciennes. On aborde l’ornementation (orner une note), dont la « diminution », art typique de la Renaissance qui donne une liberté d’interprétation et donne une place à l’improvisation. Je fais aussi d’ailleurs écouter beaucoup de jazz aux élèves.

L’atelier Renaissance

Je co-anime un atelier musiques et danses de la Renaissance avec Marta Gliozzi, professeure d’orgue et Isabelle Chauvin, professeure de chant. Cet atelier aide véritablement à assoir la pulsation, régler les problèmes rythmiques. On développe le mouvement, on apprend à trouver les appuis dans le corps. Et bien sûr, avant tout, on chante, on danse et on fait de la musique ensemble.

Que dirais-tu à un futur élève pour lui donner envie de jouer de la flûte

C’est un instrument dont le jeu est « assez » naturel dans la façon de souffler et qui peut se transporter facilement (sourire). La flûte a un répertoire très vaste même si elle est initialement rattachée à l’esthétique musique ancienne. En effet, on la retrouve aussi en musiques traditionnelles, dans le jazz, les musiques actuelles et la musique contemporaine. A ce propos, le compositeur Gonzalo Bustos, actuellement en résidence au conservatoire, va écrire des pièces pour le consort de flûtes. Autre exemple, j’ai un élève qui passe cet année son DEM de flûte et qui écrit une pièce pour violoncelle, percussion, grande basse de flûte et flûte sopranino.

Ton parcours / ta formation ?

J’ai débuté la flûte à bec à 8 ans à Langres. J’ai aussi pratiqué la cornemuse du centre France et le violon traditionnel. Après un diplôme d’études musicales de flûte (DEM) au conservatoire de Besançon je suis entrée à la Schola Quantorum de Bâle où j’ai obtenu un master pédagogie spécialisé en flûte à bec.  Je suis également passionnée par la danse Renaissance et baroque. J’ai participé à de nombreux stages et je continue à me former régulièrement.

Et ton actualité, scène / concerts ?

Je fais partie de l’ensemble de musique ancienne Fiamma & Foco(Marta Gliozzi, orgue ; Armelle Morvan chant et moi-même à la flûte), qui joue un répertoire du XVIIe italien essentiellement. Nous sommes programmés régulièrement dans l’hexagone et prévoyons une tournée en Italie cet été.

A partir de juillet, l’ensemble propose d’ailleurs des masterclasses de flûte, orgue et chant, les Rencontres de Musiques Anciennes en Presqu’île, organisé par Musique à Crozon.

Avec Marta Gliozzi, nous venons de créer un autre ensemble d’orgue, flûte et chant avec Marie Najma Thomas qui sera axé sur le répertoire baroque français et allemand.

Merci Élodie !

Pratique

Renseignements  conservatoire / 02 98 00 89 99 / conservatoire-de-musique@brest-metropole.fr