Danse, Médiation, Musique

Le chiffre du jour : 1597 !

Mis en ligne le

1597, c'est l'année de publication de la pièce mythique "Romeo et Juliette" de William Shakespeare.

Écrite en 1595, la pièce Roméo et Juliette est publiée en 1597. Le dramaturge Wiiliam Shakespeare fait des jeunes amants tragiques le symbole de l'innocence sacrifiée et de l'amour sublime (s. Universalis). L’œuvre a inspiré les compositeurs au fil des siècles puis les chorégraphes, surtout à partir du XXe siècle.

Des adaptations en musique, au cinéma et en ballet


En musique, on dénombre pas moins d’une vingtaine d’adaptations lyriques (depuis le Romeo und Julie de Georg Benda au Roméo et Juliette de Charles Gounod en passant par l’inclassable « Symphonie dramatique » d'Hector Berlioz ), des chansons (Fever ), des musiques de ballet (Sergueï Prokofiev), ainsi que des poèmes symphoniques (Ouverture-fantaisie de Piotr IlitchTchaïkovsky ), sans parler des comédies musicales et des musiques de film (West Side Story).


Et souvenez-vous, l’an dernier, les petits musicien.e.s de l’orchestre Démos Brest avaient joué « La Danse des chevaliers » extrait du Romeo et Juliette de Prokofiev à la Philharmonie de Paris.

Les adaptations en ballet prennent quant à elles leur essor au XXe siècle. La partition de Prokofiev, la plus utilisée, a inspiré notamment Brigitte Cullberg, John Cranko, Rudolf Noureev ou encore John Neumeier et Jean-Christophe Maillot,  jusqu’à cette année 2020 où Benjamin Millepied signe une nouvelle interprétation du mythe.
Maurice Béjart, lui  préféra la partition de Berlioz et Serge Lifar celle de Tchaïkovsky.