Musique, Sable et Ciel

Ensemble Entre Sable et Ciel : Trio opus 100 de Franz Schubert

Mis en ligne le

Les concerts annoncés n'ayant pu avoir lieu en raison de la situation sanitaire, les artistes enseignants vous offrent quelques pièces du programme de la saison, enregistrées par captation vidéo à l'auditorium, sans public.

Guillaume Laborde au violon, Amandine Le Puil au violoncelle et Isabelle Poncet au piano interprètent le Trio opus 100, mouvement lent, de Franz Schubert. Cette pièce était initialement programmée dans le cadre du concert "À vos classiques !" du 4 octobre dernier. Le conservatoire souhaite vivement retrouver le public à l'occasion de la prochaine saison culturelle.

Le Trio opus 100 dans le film "Barry Lindon"

Tandis que la « Sarabande » de Händel est utilisée aux deux extrémités du film « Barry Lindon », on entend à l’exacte moitié de l’œuvre (1 heure et 28 minutes, sur une durée totale de 2 heures 56 minutes) le trio de Schubert, dont l’ombre plane sur le mariage sans amour de Barry et de Lady Lyndon.

La musique de Händel signifie la mort et l’échec de Barry ; celle de Schubert, la mélancolie de Lady Lyndon. Les « divines longueurs » de Schubert qui enchantaient Robert Schumann n’ont jamais été aussi bien traduites visuellement que dans la scène de séduction entre Lady Lyndon et Barry, au cours d’une partie de cartes et à la lueur d’un clair de lune irréel.

Lenteur des gestes, échanges silencieux des regards, effleurement des corps, rencontre des deux êtres dans une nuit magique, tout est suggéré par un ralentissement extrême de l’action et par une suspension musicale de l’intrigue. Le temps se fige au son d’une musique mélancolique, présage des souffrances que l’union de Barry et de Lady Lyndon, déchirée par la haine, l’infidélité, la cupidité et l’ambition de l’Irlandais, va subir dans la seconde partie du film. Source : France Musique

Conservatoire / 02 98 00 89 99 / conservatoire-de-musique@brest-metropole.fr